Les camps de 2023

CAMP ski 14-17 ans
du 18 au 25 février

à Cauterets, en Hautes-Pyrénées,

560€ (660€ avec la location de matériel)

Comment financer le camp ?

Nous proposons trois possibilités de tarifs pour chaque camp :

  • un prix de soutien qui dépasse le prix de revient mais qui permet de pallier les difficultés de familles moins favorisées ;
  • un prix de revient ;
  • un prix subventionné dont vous pouvez faire usage si votre situation ne permet pas de payer le prix de revient.

Pour régler les soldes des camps, nous acceptons les chèques vacances ANCV, ainsi que les bons CAF ou dispositifs VACAF (merci de prévenir suffisamment à l’avance pour effectuer les démarches nécessaires).
L’adhésion à l’association sera indispensable, c’est pourquoi il sera demandé de cotiser (5 €) lors de l’inscription si cela n’a pas déjà été fait cette année.

Pour s’inscrire, il suffit d’accéder à la page d’inscription en ligne, remplir le formulaire et suivre les étapes. Les inscriptions seront validées dès réception du chèque d’arrhes ou du virement bancaire.

Les informations détaillées seront présentées au sein de la brochure de présentation et d’inscription. Vous pouvez participer au financement d’un camp pour un jeune en difficulté financière, en nous adressant votre don en mentionnant “Don pour aider au départ en vacances d’un jeune avec les Baladins”. Un reçu fiscal déductible des impôts vous sera adressé. En effet, pour faire face aux diminutions des aides dont certaines familles ont besoin pour permettre à leur(s) enfant(s) de s’inscrire à un camp Baladins, nous ouvrons un compte de SOLIDARITÉ qui sera abondé par les dons reçus ; le fonds sera ensuite dédié aux familles qui exprimeront des difficultés financières.

Chacun peut donc transmettre un don (numéraire, chèque, versement – nous contacter) et nous l’affecterons aux inscriptions qui nécessiteront un complément. En retour, nous adresserons un reçu fiscal pour permettre une déduction d’impôts.

Pour vous repérer :

  • une journée de camp coûte environ 35 € (les encadrants sont bénévoles) ;
  • un don de 35 € représente une dépense de 12 € (après déduction d’impôts) ;
  • nous avons estimé à environ 2500 € le montant des aides qui serait utile chaque année.

Pour que les camps Baladins restent ouverts à toutes et tous, merci de votre générosité ! N’hésitez pas à nous contacter si vous désirez participer !

Des camps de spectacle

Les camps

Nos camps sont des camps de spectacle.
Un camp de spectacle est d’abord un camp de jeunes : formidables et inoubliables moments de bonheur partagé que conjugue ce même désir de grandir et de s’épanouir à tout niveau : physiquement, affectivement, artistiquement, psychiquement, intellectuellement, spirituellement.
Et puis, bien sûr, il y a le spectacle théâtral, préparé par les jeunes pendant le séjour, qui constitue un outil pédagogique précieux afin de souder les participants dans un défi commun.

Le spectacle

Le projet principal de nos camps est la création d’un spectacle.
Ce projet demande à chaque participant un engagement et investissement dans le camp, mais lui accorde également une vraie place dans le camp et sur la scène.
Le spectacle et les ateliers de préparation sont dirigés et encadré par un directeur artistique. Selon la tranche d’âge et le directeur artistique, le contenu du spectacle est, soit écrite entièrement à l’avance, soit proposé en trame.
Le spectacle permet l’expression artistique sous toutes ses formes : danse, chorégraphie, musique, théâtre, chant, création du décor et de costumes, création de bande-son, cirque, etc.
Après avoir préparé un spectacle pendant une dizaine de jours, nous partons pour une petite tournée de présentation dont la dernière a lieu à proximité du lieu de camp. Cela permet aux parents d’y assister avant de repartir avec leurs enfants le lendemain.
Les dates, horaires et lieux des spectacles sont publiés sur la page du camp concerné. Généralement, il est également filmé et disponible sur la page privé du camp.

Un petit mot sur l’esprit du spectacle :
Les représentations sont souvent d’une excellente qualité et jouées par des talents prometteurs.
Néanmoins, le spectacle n’est pas une fin en soi mais un moyen pour la réussite du camp et l’épanouissement de l’enfant. C’est pour cela que nous restons volontairement non-professionnels et n’avons aucun souci carriériste pour l’enfant. Aussi, il n’y a pas de « casting », ni avant ni pendant le camp : chaque participant choisi librement son domaine d’expression et aucune connaissance ou expérience sont demandées.

Les autres activités

En dehors de la préparation du spectacle et des ateliers, nous allons partager et vivre d’autres moments : jouer, fêter, courir, réfléchir, prier, chanter, bricoler, découvrir, s’amuser, bivouaquer, etc.
Des grands jeux, des veillées, des activités autour du lac, un bivouac avec nuit à la belle étoile, des découvertes de l’environnement et le jeu de l’ami secret font partie du minimum des activités.

La journée-type

Les journées se suivent et se ressemblent…
Ce n’est pas tout à fait vrai pour un camp de jeunes, mais il y a néanmoins un fil conducteur qui règle la journée et dont vous trouvez ici un exemple.
Selon les tranches d’âge, cette journée-type peut être adaptée.
Par ailleurs, la météo, les sorties, la tournée ou simplement les besoins du groupe peuvent faire varier le déroulement de la journée.

8hRéveil
8h-8h45Petit-Déjeuner
8h45-9hServices
9h15-10h30Forum et groupes de réflexion
10h30-12hAteliers
12h-13hRepas
13h-14h45Services / Temps libre
14h45-16h15Jeux, Sortie
16h15-16h45Goûter
16h45-18h30Ateliers
18h30-19hServices / Temps libre
19h-20hRepas
20h-20h30Services / Douches
20h30-22hVeillée
22h-22h10Temps de prière
22h10-22h30Temps calme, couchage

Les tâches quotidiennes

Toutes les tâches quotidiennes sont partagées : ménage, rangement, lessive, vaisselle, récolte et certaines tâches de cuisine, service de table, etc.

Le but n’est pas de se laisser  servir mais de servir mutuellement.
Quelle joie de faire la vaisselle ensemble…

Le projet pédagogique

Si le projet éducatif est le cadre de l’organisateur pour l’ensemble des camps, le projet pédagogique est propre à chaque camp. Il est proposé par le directeur et validé par l’équipe d’animation.
Il est envoyé à tous les inscrits et disponible pour tous sur simple demande.

L’équipe d’animation

Nos équipes d’animation sont composées d’animateurs, de cuistots, d’intendants et de directeurs administratif et artistique.
Tous les membres des équipes sont volontaires et bénévoles, souvent issu d’anciens campeurs qui – atteints de la limite d’âge pour être participant – deviennent animateurs.
Chaque coéquipier dispose d’une formation ou instruction adaptée. Aussi, les quotas minimum de diplômes (BAFA, BAFD, PSC1, BSB, etc.) sont toujours respectés et très souvent dépassés.

La cuisine

Nous mettons un point d’honneur à cuisiner sur place, de manière familiale et avec des produits frais. La grande majorité des produits alimentaires proviennent d’une agriculture biologique et souvent des producteurs alentours.
Dans la limite des autorisations législatives, les enfants participent à la récolte et préparation de la nourriture afin de les y sensibiliser.
Consultez-nous lors de l’inscription pour les régimes particuliers (par exemple végétarien) que nous respectons dans la mesure du possible.

La spiritualité

Nos camps ont tous une dimension spirituelle protestante qui néanmoins n’est imposée à personne.
Tout enfant peut participer aux camps, quel que soit son appartenance ou non-appartenance religieuse, à condition toutefois d’accepter des références et contenus chrétiens dans nos rencontres et spectacles.
A aucun moment, nous demandons l’adhésion religieuse ou la conversion à l’enfant. Nous souhaitons simplement lui offrir la liberté d’en parler et lui permettre de s’épanouir également au niveau spirituel s’il le souhaite.

Deux moments particuliers de la journée-type y font référence :

  • Les groupes de réflexion le matin :
    c’est un moment d’échange – souvent en petits groupes – autour de textes ou de thèmes de référence chrétienne. Ce moment fait partie du programme quotidien. Chaque enfant y participe et peut exprimer librement son opinion et/ou son opposition.
  • La prière du soir :
    nous clôturons la journée par une petite histoire et une prière ouverte à tous. Ce moment est facultative et l’enfant peut choisir un programme alternatif, accompagné par un animateur, pendant ce moment-là.

En toute circonstance et à tout moment, l’enfant est libre de son adhésion à la foi.