Devenir animateur



N'avez-vous jamais rêvé de passer du côté obscur des camps baladins? Lorsque les lumières s'éteignent et que tout le monde dort, ces gens de l'ombre se mettent en action et veillent dans la nuit à la lumière d'une bougie vacillante (si si, dans une panne d'électricité ça m'est déjà arrivé). Ce sont les encadrants ! Beaucoup de ces personnes ont un point en commun, un signe distinctif qui leur permet de se reconnaître entre eux. Ça s'appelle le BAFA. Diplôme non obligatoire qui leur permet de vivre des choses (j'ose à peine le dire) hors du commun, étrangères parfois à tout ce que l'on peut observer dans la vie de tous les jours et défiant souvent toute logique... Qui plus est, il paraît même que cet organisme duquel ils dépendent, leur permet de financer ces formations et entraîne avec eux les plus jeunes et les plus téméraires pour en faire ce qu'ils appellent des « animateurs »... Je vous le dis, ces personnages n'ont pas fini de faire parler d'eux ! Alors faites quelque chose ! Venez avec nous dans nos aventures, plus on est de fous moins la vie est dure ! (oui je sais ce sont les paroles du générique de Rémi sans famille) Nous sommes prêts à tous vous accueillir.

L'animateur masqué



L'engagement

Avant de commencer, il est important de se demander "pourquoi je veux animer". Se renseigner sur le parcours à suivre est indispensable ; il ne faut pas non plus négliger la responsabilité qui est prise en devenant animateur.
Au sein de l'association Les Baladins, un animateur peut être bénévole (les frais liés à l'engagement sont pris en charge, une participation pour l'hébergement et les repas est demandée) ou "au pair" (un contrat de travail est signé et tous les frais sont pris en charge, l'association paye les cotisations salariales mais ne verse pas de salaire). Animer un camp Baladins est donc un engagement particulier, généreux et enrichissant !
Cela n'enlève en rien que l'animateur se doit d'être un modèle, un référent, un responsable. Il doit aussi évidemment adhérer au projet éducatif de l'association.
C'est aussi une façon de vivre en Eglise et de partager, de s'exprimer et de donner l'occasion aux jeunes de s'exprimer, de vivre leur foi.
Les compétences artistiques ne sont pas absolument indispensables, bien que le spectacle soit, en général, l'épine dorsale du camp. Ce spectacle, avec sa préparation et ses représentations, est un "outil" plus qu'une finalité auquel chacun peut participer à sa manière. D'autres temps ("spis", sportif, randos, détente, jeux, repas, veillées...) sont aussi à animer.



La formation

Pour se préparer à animer un camp, suivre une formation BAFA est le meilleur moyen ! Elle permet de s'essayer, d'apprendre des méthodes et des savoirs bien utiles à l'animation, elle offre un cadre d'évolution dans lequel beaucoup de possibilités sont offertes (spécialisations, perfectionnement...).
Le site officiel pour s'inscrire et obtenir toutes les informations nécessaires est vers ce lien. Il est possible d'obtenir des bourses et des financements, n'hésite pas à nous contacter !

Retour